Discours de la Présidente von der Leyen lors de la signature de la déclaration commune sur la Conférence sur l’avenir de l’Europe

« Seul le texte prononcé fait foi »

Cher David,

Cher António,

Mesdames et Messieurs les Députés!

Nous avons tous des rêves personnels quand nous pensons à l’avenir de l’Europe. Dans mon rêve, l’Europe guide le monde à travers les transitions écologique et numérique. L’Europe profite pleinement de la créativité de l’ensemble de ses citoyens et ne laisse personne de côté. L’Europe est capable de lutter contre les pandémies récurrentes et de protéger ses citoyens. L’Europe est composée de démocraties qui sont imperméables aux fausses informations et aux déformations des médias sociaux. L’Europe est une voix forte qui défend la liberté et la raison dans un monde où les autocrates remettent en cause notre mode de vie. C’est là, avec bien d’autres choses, le rêve que je caresse pour l’Europe. C’est l’un des 450 millions de rêves.

Aujourd’hui, nous voulons entendre parler de l’Europe dont rêvent nos citoyens. Nous voulons que les citoyens prennent l’initiative sur les questions qui les concernent et qui ont une incidence sur leur vie quotidienne. Aujourd’hui, nous signons notre déclaration commune sur la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Certains se demanderont peut-être: «Pourquoi maintenant, en pleine crise?»

Ma réponse est que c’est précisément en temps de crise que nous voyons dans quels domaines l’Europe est au service de ses citoyens, et dans quels domaines nous devons nous améliorer. Ces derniers mois ont montré ce que l’Europe peut réaliser si elle dispose des compétences et des moyens d’action nécessaires. Prenons NextGenerationEU et notre budget européen: nous disposons de 1 800 milliards d’euros pour construire un avenir meilleur. Il s’agit d’un investissement sans précédent pour sortir ensemble de cette crise, en nous dotant d’un environnement plus durable, plus numérique et plus résilient. Et en étant plus forts que jamais.

Mais au cours de cette pandémie, nous avons également connu des difficultés. Lorsque les compétences de l’Europe sont faibles. Ce n’est que progressivement que la solidarité et le soutien se sont révélés plus forts que les frontières fermées. Il a fallu un certain temps avant qu’il y ait consensus sur la façon de mieux se préparer au prochain round dans la lutte contre le virus et ses futurs variants. Jusqu’à ce que tout le monde comprenne qu’agir seul n’est pas une option.

Permettez-moi d’être très claire: cette Conférence sur l’avenir de l’Europe n’est pas seulement une conférence de plus destinée à ce que d’aucuns appellent la «bulle de Bruxelles». Cette Conférence va au-delà de Bruxelles et au-delà des capitales nationales. Parce que pour que cette Conférence soit couronnée de succès, nous voulons toucher ceux que certains appellent la «majorité silencieuse».

Nous voulons entendre les citoyens européens dans toute leur diversité: jeunes et personnes âgées, résidents des villes et des campagnes, étudiants Erasmus et participants aux manifestations du Pulse of Europe. Autant que ceux qui doutent que la «création d’une Union toujours plus proche» soit la bonne voie à suivre. Nous voulons les entendre tous!

Parce que cela reste vrai aujourd’hui autant qu’à l’époque de Robert Schuman, l’un de nos pères fondateurs: quand il y va de l’avenir de l’Europe, aucun effort n’est vain, aucun rêve trop hardi.

Je vous remercie.

En savoir plus

Share This:

Leave a Comment

Merci de recopier le code ci-dessus