Un nouveau système de contrôle: ETIAS

Dans un souci de renforcer les contrôles aux frontières extérieures de l’UE, les députés du Parlement européen ont voté le 5 juillet dernier pour la mise en application d’un nouveau système de contrôle. Ce nouveau système européen d’information et d’autorisation concernant les voyages portera l’acronyme ETIAS (= European Travel Information and Authorisation System). La législation doit encore passer par le Conseil des ministres et son entrée en vigueur est prévue pour 2021 au plus tard.

ETIAS, kesako?

Le système s’applique aux voyageurs ressortissant des pays tiers qui, jusqu’alors, n’étaient pas sous l’obligation de visa pour entrer dans l’espace Schengen. Concrètement, les voyageurs se verront confrontés à un formulaire numérique leur demandant des informations sur leur personne, leur casier judiciaire, leur voyage prévu et sur des séjours éventuels dans des zones spécifiques lors des dix années précédentes. Ces données seront ensuite comparées avec des bases de données et, si besoin, revues par des agents.

Parmi les pays concernés se trouvent l’Andorre, le Canada, le Guatemala, l’Israël ou encore les Etats-Unis. Il existe des exceptions : non concernés par la procédure sont par exemple les gens avec statut de réfugié ou bien avec une carte de résident d’un état européen.

Liste des pays concernés par ETIAS

La demande d’autorisation par l’ETIAS coutera 7€ et sera, une fois validée, valable pendant trois ans, mais attention: une fois entré dans l’espace Schengen, le voyage ne peut dépasser les 90 jours. La dernière décision sur le droit de passer la frontière sera tout de même donnée par les gardes-frontières.

Une parallèle entre ETIAS et les systèmes appliqués pour entrer aux Etats-Unis (ESTA), en Australie (ETA) ou au Canada (AVE/ETA) peut être vue, ces systèmes existent respectivement depuis 2007, 1996 et 2016.

Pour plus d’informations, veuillez visiter le site web d’ETIAS.

Share This:

Leave a Comment

Merci de recopier le code ci-dessus