Réseaux de transport verts, sûrs et intelligents: 242 millions d’euros supplémentaires pour les études d’infrastructures

L’UE soutient 68 études visant à préparer le terrain pour des projets qui permettront de mettre en place les liaisons de transport manquantes, de supprimer les goulets d’étranglement sur l’ensemble du territoire européen, de renforcer les modes de transport durables et de créer des emplois. Les fonds alloués, d’un montant de 242 milliards d’euros au titre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE), répondent à l’engagement pris par la Commission européenne de mettre en place un réseau de transport performant sur le plan environnemental, sûr pour ses usagers et reposant sur des solutions intelligentes.

Adina Vălean, commissaire chargée des transports, a déclaré à ce sujet: «Nous avons adopté cette semaine d’importantes propositions législatives qui aideront l’UE à réduire ses émissions nettes de gaz à effet de serre d’au moins 55 % d’ici 2030. Les études que nous soutenons aujourd’hui par l’intermédiaire du mécanisme pour l’interconnexion en Europe contribuent à la réalisation de cet objectif. Elles constituent un point de départ pour de nombreux projets qui permettront d’accélérer la transition vers un réseau de transport intelligent et durable. Pour préparer l’avenir, nous allons débloquer 30 milliards d’euros de fonds supplémentaires destinés à des projets dans les domaines des transports, du numérique et de l’énergie pour la période 2021-2027, par l’intermédiaire du programme 2021-2027 du MIE. Nous allons ainsi faire un pas de plus vers la réalisation des objectifs du pacte vert pour l’Europe.»

Plus de la moitié des projets soutenus renforceront le réseau ferroviaire européen en améliorant la fonctionnalité des liaisons transfrontalières et des tronçons essentiels, ce qui revêt un intérêt particulier en cette Année européenne du rail. Ces projets permettront également d’améliorer les infrastructures et de résoudre les problèmes de capacité existants dans les cas du transport par voies navigables intérieures et des ports maritimes, notamment via la mise en place de systèmes de production électrique à quai réduisant les émissions des navires présents dans les eaux portuaires. Tous ces projets aideront la Commission à atteindre les objectifs climatiques définis dans son pacte vert pour l’Europe.

En savoir plus sur l’Année européenne du rail.

 

Share This:

Leave a Comment

Merci de recopier le code ci-dessus