Attentats de Barcelone et de Cambrils

« no tinc por »

.. o en español ¡ No tengo miedo !

La foule sur les Ramblas scande «je n’ai pas peur» au lendemain des attentats terroristes mi-Août…. une foule multi-ethnique, multi-cultuelle, multicolore et internationale résiste à la barbarie aveugle; elle se sait solidaire dans la douleur et nous le sommes aussi de ce côté des Pyrénées avec Barcelone, avec la Catalogne, avec l’Espagne à nouveau durement et sauvagement blessée et assassinée.

L’Espagne, premier pays touché par les attentats djihadistes en 2004 à la Gare d’Atocha à Madrid, a multiplié depuis 13 ans des coopérations bilatérales poussées avec les autres pays européens comme la France, la Belgique,… Cette volonté a abouti à un renforcement des instruments européens de lutte anti-terroriste tels qu’Europol et Eurojust, à une meilleure structuration entre interlocuteurs uniques mais aussi à des parquets antiterroristes très réactifs sur des demandes d’entraide judiciaire sans passer par les chancelleries. En amont des attentats, ces liens fonctionnent très bien également: échange d’informations, mise à jour des fichiers mais aussi entraide lorsqu’un service de renseignement peine à démêler les ramifications complexes d’un réseau.

Ensemble nous sommes plus forts. Seule une coopération européenne approfondie en matière policière, judiciaire et sécuritaire nous permettra de lutter définitivement, dans notre cadre démocratique, contre le fléau du terrorisme.

Jacques Vonthron

Président de la Maison de l’Europe

Share This:

Leave a Comment

Merci de recopier le code ci-dessus